2. Bougez le plus souvent possible !

L’effort physique est un très bon moyen pour augmenter son métabolisme. Vous comprenez donc l’intérêt de rester physiquement actif au quotidien.

Vous pouvez ainsi pratiquer une activité sportive régulière ou introduire l’effort physique dans votre quotidien en remplaçant par exemple la voiture par le vélo, l’ascenseur par l’escalier, le canapé par de la marche etc. Faites place à votre imagination.

Ce qui compte c’est la régularité et la fréquence, le but étant de solliciter vos muscles tout au long de la semaine pour maintenir votre métabolisme à un haut niveau. Je vous garantis qu’une légère activité répétée tous les jours fait toute la différence !

Il est intéressant de savoir que certains efforts vont venir booster votre métabolisme plus que d’autres. En effet, les efforts de type intensif conduisent à une nette augmentation du métabolisme, et cela jusqu’à 48h après l’effort. C’est-à-dire que pendant 48h vous brûlerez beaucoup plus d’énergie (et donc de graisse) qu’à la normale. 

3. Arrêtez les régimes restrictifs

Beaucoup pensent que pour perdre du poids, il faut avoir recours aux régimes restrictifs → Très mauvaise idée ! Lorsque l’on se renseigne un peu on se rend très vite compte qu’il existe une multitude de régimes de toutes les sortes et de toutes les couleurs. Tous ces « régimes » ont une chose en commun : ils ne respectent pas les besoins physiologiques de notre corps.

Pourtant l’idée de base peut sembler plutôt bonne : manger moins pour moins stocker de graisse Néanmoins la réalité est différente.

Lorsque nous nous privons de nourriture le corps met en place une réponse adaptative : lors d’un régime, le corps ne reçoit plus suffisamment de calories et va diminuer le niveau du métabolisme (et donc la consommation énergétique) de manière importante pour s’assurer qu’il y ait assez d’énergie disponible pour maintenir nos fonctions vitales opérationnelles. Si cette privation perdure dans le temps, le niveau du métabolisme va rester très bas et cela même lorsque vous allez vous remettre à manger « normalement ».

Et qu’est ce qui se passe lorsque vous arrêtez votre régime ?

Vous reprenez plus de poids qu’avant tout simplement parce que vous avez affaibli votre métabolisme. Les dépenses énergétiques de votre corps sont restées très basses et il n’est plus capable d’utiliser la nourriture que vous consommez à nouveau → Stockage de graisse

La restriction calorique peut avoir des effets bénéfiques si elle reste ponctuelle comme cela est le cas pour la pratique du jeûne. Seulement, lorsque celle-ci se prolonge aveuglément dans le temps (régime) cela peut devenir très nocif et même catastrophique !

recentrez-vous.be

4. Mangez des aliments à base de graisses végétales

« Quoi ?! du gras pour augmenter mon métabolisme, mais je croyais que le gras ça faisait grossir ! »

Certaines croyances font passer les graisses alimentaires comme un poison majeur qu’il faudrait absolument éviter sous peine de se retrouver obèse et malade… Encore une fois, rien de plus faux.
Attention, lorsque je parle de graisses, je parle bien sûre de graisses de bonne qualité (non transformées et non cuites) et qui plus est des graisses végétales !

Ces graisses favoriseraient grandement l‘élévation du métabolisme et seraient un atout santé majeur… (précurseur d’une grande partie de nos hormones, anti-inflammatoire, adoucissant de la sphère intestinale etc.)

La noix de coco et plus particulièrement l’huile/graisse de coco serait fabuleuse pour augmenter son métabolisme.

Du gras pour vous aider à maigrir et vous sentir mieux, vous l’avez rêvé ? La coco l’a fait pour vous. La noix de coco n’est pas le seul aliment riche en matière grasse végétale, il en existe une multitude. .

Aliments riches en graisses végétales :

  • Toutes les graines et fruits oléagineux : noix Grenoble, coco, cajou, pistaches, amandes, noix du Brésil, graines de lin, graines de tournesol, graines de courge, graines de chanvre, graines de sésame…
    Note : certaines graines et certaines noix ont besoin d’être préalablement trempées ou germées pour augmenter leur potentiel nutritionnel et éliminer la présence d’anti-nutriments toxiques.
  • Les purées à base de noix et de graines : cacahuètes, amandes, noisettes, cajou, sésame…
  • Les avocats
  • Les olives
  • Les huiles végétales (olive, colza, tournesol, etc.)

Pour vous assurer de la qualité des graisses consommées, veillez à sélectionner les aliments les plus bruts et les plus naturels possibles. Des aliments n’ayant pas subi de transformation ou de cuisson !

Exemple d’aliments gras à éviter :

  • les pistaches, cacahuètes, noix de cajou grillées à sec et salées
  • les huiles non bio, pressées à chaud
  • la purée de cacahuètes grillées

C’est lorsque l’aliment est dénaturé que les graisses s’oxydent et que celles-ci peuvent devenir nocives.

Finalement, on se rend vite compte que le manque de sommeil, d’activité physique, de matières grasses végétales et les régimes restrictifs sont un peu la marque de fabrique de la société actuelle :

  • Nous avons des rythmes de vie complètement déséquilibrés qui sont source d’épuisement.
  • Nous vivons dans une société marquée par la sédentarité et la paresse, comment trouver la motivation et l’énergie pour se bouger alors que nous sommes à deux doigts du burn out ?
  • Notre image fait partie de nos préoccupations majeures, nous avons peur de grossir donc nous décidons de faire des régimes restrictifs en mangeant moins “gras” parce que l’on nous a persuadés que c’était la solution.

Franchement ! Pas étonnant de voir des gens qui tournent de plus en plus au ralenti.
Inversez la tendance et faites redémarrer votre corps, vous possédez maintenant les clefs pour le faire !