Bien-être

  • Reiki avec Laurence Mirkes

    Moi et Laurence Mirkes parlons de Reiki.

    Laurence Mirkes : Dans le flow…on fait confiance au flow, ça va aller!

    Raquel Devillé : Donc, nous sommes ici, moi et Laurence Mirkes. Laurence Mirkes, elle est la Reiki Master ici à Recentrez-vous à Virton. Et alors, c’est notre deuxième podcast donc comme vous pouvez entendre quand on parle et quand on discute, on ne maîtrise pas encore complètement le podcast. Il va nous falloir quelques semaines, quelques épisodes pour aller plus loin. Et dans un an, on va regarder en arrière et on va trouver  » Ah! ce qu’on a fait, c’était comme même hein… ». Mais même comme ça, on va se lancer et on va continuer. Donc, tout d’abord Laurence merci d’être ici, merci d’être venue. Et je voudrais savoir en fait comment est-ce que toi, tu es arrivé ici à Recentrez-vous ? 

    Laurence Mirkes : Alors, j’ai découvert Recentrez-vous à travers le cours de Yoga aérien intense qui s’est déroulé d’avril à juin 2019. C’était l’occasion de te rencontrer, toi, Raquel, de découvrir tes cours. ça correspondait exactement à ce que je cherchais à ce moment-là.

    Raquel Devillé : Merci Laurence.

    Laurence Mirkes : Et puis par la suite, et bien voilà, on a eu l’occasion de discuter, de discuter aussi de certaines compétences que j’avais. Et de chose dont j’avais envie, à savoir avoir une opportunité, donc ça suppose un lieu, etc.…De donner des soins Reiki puisque j’ai été initiée il y a déjà quelques années. 

    Raquel Devillé : Ok! Et en fait, t’as étudié le Reiki où ? Et aussi, t’as fait ta formation en fait, explique un petit peu maintenant sur ta formation à Reiki et aussi en quoi ça consiste parce que voilà, moi en fait j’ai essayé en soin Reiki une fois dans ma vie. Je ne suis pas toujours très ouverte aux soins énergétiques, toi, tu me connais bien et la plupart des gens qui me connaissent bien, savent que j’ai une approche très parfois trop pragmatique de la vie. Et donc, je suis un petit peu fermée à certains soins. Mais, j’étais en vacances, j’étais en train de faire une retraite du yoga dans le cadre de formation de professeur de yoga et il y avait une dame qui faisait des soins Reiki, et j’ai décidé d’essayer. Et moi, je n’étais jamais, mais jamais si détendue de ma vie qu’après cette séance de Reiki. Vraiment, je suis arrivée en état de détente où je me sentais presque flotter dans l’air. C’était vraiment quelque chose de magnifique, et après je ne sais pas pour quelle raison, je sais pour quelle raison, par manque de temps, etc. Je n’ai jamais refais une séance de Reiki et j’attends impatiemment tes soins, mais je sais que pour le moment tu es un petit peu débordée d’ailleurs et du coup on a pas encore trouvé vraiment un moment pour que je puisse venir faire mon soin Reiki. Du coup, je suis en train de m’éloigner du sujet, je voudrais justement savoir qu’est-ce qui t’a emmené au Reiki? Comment t’es arrivée à cette formation? Etc. Explique-moi, explique-nous, à moi et toutes les personnes qui sont en train de nous écouter.

    Laurence Mirkes : D’accord. En 2014, j’étais dans une période de vie où ce que je constatai c’est que j’étais sans être gravement malade, mais je n’étais jamais bien. Et donc, j’avais des angines, sinusites en boucle. Je me sentais très fatigué en permanence et il y avait vraiment une espèce de perte d’énergie. Après avoir consulté différents médecins, ORL, etc. J’avais fait des tests et je découvre que je suis allergique à un tas de choses. Et là, j’ai l’intuition qu’il y a quelque chose d’autre qui se passe pour moi, que la médecine traditionnelle ne va pas suffire à résoudre mon problème. Par ailleurs, j’avais vécu des situations, quelques mois auparavant qui m’avaient fortement perturbé. Une séparation notamment dans des conditions un peu difficiles et l’impression d’avoir perdu mon équilibre. C’était vraiment l’impression chez moi qui dominait. Par ailleurs, je me soignai avec des plantes et je fréquentai une herboristerie à Bruxelles et j’ai commencé à en parler avec la dame qui travaillait à l’herboristerie. Je lui dis « voilà, je n’ai jamais donné, je n’ai jamais reçu ce genre de soin, mais j’ai l’impression qu’un soin énergétique me ferait du bien ». Et là, elle me parle d’un maître Reiki qu’elle connaît, elle me transmet ses coordonnées. Et je prends mon premier rendez-vous, j’arrive à ce rendez-vous plein de curiosité parce que je n’étais pas mal a l’aise par rapport au fait de tester quelque chose de nouveau, mais c’est vrai que dans le domaine de l’énergétique ça c’était nouveau pour moi alors que j’avais déjà testé un tas de choses. Et donc, la maître Reiki me reçoit, elle m’explique ce qu’est le Reiki, en quoi le soin va consister et comment ça agit. Et là, je commence à pleurer. Alors, elle me dit tu as déjà reçu le soin, mais on va comme même le faire, mais c’est déjà passé. OK! Pour moi, ça donnait le message bienvenu dans le monde des énergies et bienvenue dans un monde où tu ne contrôles pas les choses et tu ne les vois pas. Donc, une espèce d’acceptation à une belle invitation à l’acceptation. Par la suite, elle m’explique que quand on a jamais fait de soin énergétique et qu’on souhaite retrouver un état d’équilibre et de fluidité, c’est bien d’enchaîner quatre soins à deux semaines d’intervalle chaque fois, pour vraiment permettre au soin d’agir et d’agir une nouvelle fois en profondeur et de retrouver un équilibre énergétique durable. Donc, j’ai fait ça et puis je suis retournée la voir et pendant ces différents soins, il s’est comme même passé des choses. Je remarque que j’ai une intuition beaucoup plus développée, sans doute lié à l’ouverture du troisième oeil. Je ne vais pas rentrer dans les détails. Et donc, elle m’explique qu’effectivement j’ai cette chance d’être très réceptive aux soins énergétiques qu’elle me donnait. Et que par ailleurs je peux m’initier eu Reiki à travers trois week-end pour pouvoir me donner des soins à moi-même.

    Raquel Devillé : Et donc, pardon de t’interrompre, c’est là que t’as plongé dans la partie formation? Pour vouloir te soigner toi-même, mais après, tu as continué.

    Laurence Mirkes : Oui voilà c’est ça, il y a tout un chemin et donc j’ai fait cette première initiation qui émotionnellement pour moi avait été très impactante, il s’est passé plein de choses. J’étais très remuée et puis en terme du premier week-end, une envie d’aller plus loin, de poursuivre. Donc, j’ai fait ce deuxième week-end, chaque fois avec le même groupe. Ça a été beaucoup plus doux en termes de vécu, mais et donc petit à petit à partir du deuxième week-end d’initiation, on a cette possibilité de rejoindre une chaîne de Reiki; d’en envoyer à d’autres qui en expriment la demande. Ce que j’ai fait et puis je me dis, mais j’ai envie d’aller plus loin, de faire ce troisième week-end et de donner des soins à mon retour. Ce que j’ai eu l’occasion de faire, chaque fois une vraie satisfaction, une impression d’aider, ce qui correspond à une envie profonde chez moi. Et donc, aujourd’hui, étape supplémentaire qui s’ouvre à moi, je donne des soins Reiki. La demande est là, les gens recherchent ce genre d’approche et ça marche plutôt pas mal.

    Raquel Devillé : Et donc, en fait, ce que j’ai compris c’est que depuis que tu es ici à Recentrez-vous,  t’a comme même pas mal de personnes qui sont venues chercher tes services. Une partie, parce que je les ai envoyés parce que je glisse tout le temps, il faut aller chez Laurence. Je devrais faire ça après en fait avoir fait le soin chez toi parce que maintenant je n’ai plus de places et ça m’embête en fait. Et je sais aussi que quelques personnes sont venues depuis la piscine de Virton. Donc, en fait, tu as une liste d’attente? Tu n’as pas une liste d’attente? ça se passe comment? Parce qu’entre nous, il y a toujours comme nous sommes toutes les deux ici, on se voit tous le temps et souvent on oublie, d’ailleurs après cette interview je me suis dit qu’on pourrait prendre rendez-vous sérieusement. Je vais passer la séance gratuite que tu offres, je sais que c’est prendre mon énergie, mais je vais te faire confiance et comme tu me connais déjà, et bien je sais que j’irais chez toi, je ferai le soin et ça sera très bien.

    Mais, voilà explique moi un petit peu, t’as encore des places comme mêmes? C’est comme même difficile de te réserver? Et aussi, explique un petit peu cette séance gratuite que tu offres.

    Laurence Mirkes : Oui! Il y a une liste d’attente actuellement, il faut attendre quelque chose comme trois semaines pour avoir un rendez-vous, ça marche plutôt bien. Et donc, cette séance gratuite, elle tombe un peu sous le sens dans la mesure où c’est bien quand c’est une première expérience dans le domaine, c’est important de tester, de pouvoir le vivre en étant dégagé d’un engagement financier que ça pourrait représenter. Donc, ça c’est l’idée de la séance gratuite, découverte j’ai envie de dire. 

    Raquel Devillé : Ok, mais malgré ton agenda assez rempli parce que trois semaines c’est quand même un petit peu de temps d’attente mais c’est super félicitation. Tu gardes comme même quelque place pour les gens qui veulent prendre rendez-vous pour cette séance gratuite?

    Laurence Mirkes : Oui, c’est-à-dire que je reçois pour des soins Reiki tous les samedis matin et dans les plages horaires de cette matinée du samedi, je réserve une plage horaire pour un soin gratuit, une séance découverte.

    Raquel Devillé : Ok! C’est super merci. Donc, je ne sais pas si tu veux encore ajouter quelque chose que j’ai oublié de demander, parce que parfois ça m’arrive. En fait, pour les personnes qui nous écoutent. En fait, on n’a pas un script donc on vient, quand on enregistre, on est en train de discuter normalement comme les gens discutent. On trouve que c’est beaucoup plus naturel de parler comme ça et puisque qu’en plus moi et Laurence on se connait déjà et on passe pas mal de temps ensemble ici au centre, soit pour le yoga aérien, soit pour discuter des soins et du centre. Et du coup, on n’a pas de script. Et moi, parfois j’oublié des choses donc, Laurence est-ce que j’ai oublié de te poser des questions?

    Laurence Mirkes :  Alors, là comme ça je ne vois pas. Juste, j’ai envie d’ajouter un petit quelque chose par rapport au délai pour avoir un premier rendez-vous. C’est que finalement trois semaines par rapport à la démarche et à l’engagement dans une démarche de soin énergétiques, ce n’est pas énorme. Et qu’il y a toujours moyen de me contacter si vraiment il y a un besoin plus urgent qui se présente. Voilà, on peut toujours s’arranger.

    Raquel Devillé : Et comment est-ce que les gens, ils peuvent te contacter? En plus du site du centre Recentrez-vous.be. est-ce que les gens, ils peuvent t’appeler? T’envoyer des emails?

    Laurence Mirkes : Oui, et bien les deux. En fait, sur le site, il y a un lien vers le téléphone avec mon numéro. Il y a un moyen de m’appeler, mais c’est après 16 heures puisque je travaille encore en journée jusqu’à 16 heures.

    Raquel Devillé : Et donc, il suffit de cliquer sur le numéro de téléphone et les gens, ils t’appellent directement?

    Laurence Mirkes : C’est ça!

    Donc, les gens, ils peuvent m’appeler, ils peuvent m’envoyer un SMS. Attention! Toujours bien signer le SMS et expliquer pourquoi les personnes me contactent. C’est comme tout de suite plus simple. Et puis, par ailleurs, par email, et là aussi quand on clique sur email, on a mon adresse et on peut m’envoyer un email.

    Raquel Devillé : Voilà, ok! C’est super. Merci beaucoup Laurence. Donc, je pense qu’on va pouvoir clôturer notre interview. Donc, je veux remercier Laurence, merci d’être ici avec moi.

    Laurence Mirkes : Merci à toi!

    Raquel Devillé : Et je veux aussi remercier vous qui nous écoutez puisque je sais qu’il y a énormément de podcasts dans le marché, il y a aussi des radios, il y a pleins de concurrences. Et donc, vous avez choisi de nous écouter nous et ça c’est super donc merci beaucoup. Et n’oubliez pas d’aller chercher sur notre site donc Recentrez-vous.be pour venir faire un soin ou si vous n’habitez pas à Virton, dans le coin de Virton, allez comme même sur le site parce qu’il y a la version moteur de recherche pour les professionnels du bien-être et là vous pouvez trouver quelqu’un près de chez vous pour que vous soyez bien ici et aussi chez vous et partout. Au revoir et au prochain épisode, la semaine prochaine.

    En savoir plus