Virton

  • Virginie André, ses jardins et le commerce de Virton

    Virginie André, qui tient le magasin de vêtements “Les jardins de Virginie” et qui est aussi la présidente de l’association des commerçants de Virton.

    À propos de nos partenariats

    Vous savez, quand vous recherchez du bien-être et que vous ne savez pas comment vous y prendre? Par où commencer?

    À Recentrez-vous, nous avons une approche très pragmatique du bien-être: être bien dans son corps et dans sa tête. C’est-à-dire, pas de stress, se sentir bien avec son corps et avoir une alimentation saine. Avoir de l’énergie, se muscler et s’étirer pour être toujours en bonne forme. À Recentrez-vous, nous pouvons vous aider à y arriver.

    C’est pour tout ça que nous avons créé des partenariats avec quelques commerces de Virton. Pour que vous puissiez bien manger chez La Fille du Boucher. Pour que vous puissiez aller à la piscine quand vous en avez envie. Pour que vous puissiez avoir les cheveux de vos rêves chez Alexandra N et à la Clinique du Cheveux. Et acheter les vêtements qui vous conviennent à la Maison Mademoiselle et aux Jardins de Virginie.

    Bonjour Raquel ! Merci de m’avoir invité.

    Aujourd’hui, on va commencer par discuter de mon magasin. Je vais raconter mon histoire. Mon magasin a 30 ans, “Les jardins de Virginie”. L’histoire a commencé le 10 février 1989 à Saint-Mard. J’ai tenu le magasin “Les jardins de Virginie” pendant 16 ans et demi à Saint-Mard. Puis, un endroit m’a plu à Virton et donc depuis 13 ans et demi Les jardins de Virginie, prêt-à-porter féminin se tient au Rue de la Roche à Virton.

    Donc c’est tout nouveau, alors pour toutes les clientes fidèles de Recentrez-vous et toutes les clientes du yoga aérien ici à Recentrez-vous aussi, vous avez 10% de réduction quand vous allez chez Virginie. Donc vous allez aux jardins de Virginie, vous présentez votre carte de cliente d’ici et du coup vous avez tout de suite votre réduction de 10%. Après, il y aura aussi d’autres petites surprises, mais c’est gardé pour un autre épisode.

    En fait, moi je travaille avec des marques. Les marques les plus importantes chez moi sont La Fée Marabeautée, Signe Nature, Signe Clan, Gouache, et il y en a encore bien d’autres. Je travaille avec beaucoup de marques européenne et aussi belge. Je choisis mes collections tous les 6 mois, c’est-à-dire que maintenant je vais partir choisir les collections pour l’automne hiver 2020. Et je le fais toujours en avance, 6 mois à l’avance. Donc, je me rend soit à Bruxelles, soit à Gand, soit à Anvers dans les maisons mères. On a comme un grand magasin où bien sûr on a des représentants qui nous aident. A l’avance, je regarde un peu les tendances sur le marché et c’est vrai que ça me prend énormément de temps parce que j’aime toucher les vêtements, j’aime faire des ensembles.

    C’est ça qui est important, c’est-à-dire que quand une personne vient chez moi, surtout dans une boutique, je dois pouvoir me permettre de lui offrir un maximum de vêtement. Par exemple, si elle choisit un pantalon, il y aura toujours 3 hauts au minimum qui iront avec et toujours le petit foulard qui va avec, ça, c’est important. Et au niveau du choix des couleurs, c’est vrai que moi personnellement je m’habille toujours foncé, de temps en temps j’ose de la couleur. Mais, c’est très important de pouvoir faire ressortir l’éclat au niveau du visage pour paraître plus jeune ou être beaucoup plus belle. Ce que j’aime moi…

    Il faut avoir un petit colle blanc qui dépasse, ça donne tout de suite un peu d’éclat, ça fait un cou plus long.

    Je suis vraiment une passionnée et ce qui est important c’est que quand une cliente rentre chez moi et me dit :  » Je ne sais pas quoi acheter, je ne sais pas « . Et mon plaisir, c’est de la rendre belle et quand elle est devant le miroir qu’elle se trouve vraiment belle. Et que par la suite, qu’elle revienne au magasin en me disant :  » Oh la robe que j’ai porté ou l’ensemble que j’ai porté, tout le monde m’a dit que ça m’allait bien. » Et bien ça, c’est ma meilleure publicité et c’est pour ça que je pense que depuis 30 ans je suis toujours dans mon magasin. Voilà, je n’aime pas leurrer les gens, j’aime bien les rendre belles et directement au fait chez moi il n’y a pas de miroir dans la cabine. Il faut sortir de la cabine pour se voir. Je fais sortir les gens, le miroir est toujours à l’extérieur parce que dès qu’ils sortent de la cabine, tout de suite je regarde si ça leur va. J’ai même des clientes habituelles à qui je dis :  » Ne te regarde pas « , mais directement j’ai pensé à un autre ensemble qui pourrait leur aller au niveau de la morphologie, car c’est hyper important. Voilà, parce que dans une cabine s’il y a un miroir et qu’on a pas assez de recul et souvent les cabines ne sont pas non plus éclairées comme il le faut. Et là, on voit ses moindres petits défauts en tant que femme, on sait bien qu’on a toujours une petite veine à la jambe qui sort ou un peu de cellulite au niveau des cuisses, et dans une cabine on ne voit que ça. Et c’est le conseil que je donne à tout le monde, quand vous vous regardez dans un miroir, prenez un peu de recul et mettez un miroir à l’arrière aussi parce que moi j’ai un miroir où on se voit devant et un miroir derrière parce que les femmes, on aime toujours bien regarder comment c’est dans le dos. Et voilà mon petit conseil. Mais surtout, prenez du recul.

    Entre autres, j’ai repris l’association des commerçants de Virton, j’entame ma 3ème année. En fait, mon but au niveau de l’association c’est vraiment de créer un groupe, et comme ça on sera beaucoup plus fort. C’est vrai qu’au niveau des centres-ville et que ce soit n’importe quel centre-ville, on sent une diminution. Mais si on forme un groupe, si la population nous voit unis autour d’activité commune et qu’on parle de nous, c’est ça le plus important.

    On vient de terminer la quinzaine commerciale, qui se fait toujours au début de novembre, étant donné qu’il y a comme un partenariat avec le Festival du Film aussi. Donc, on termine une vitrine à gagner. Le dépouillement se fait demain. Et notre futur projet, c’est le marché de Nöel. Donc le marché de Nöel se tiendra au parking dans l’Avenue de Bouvier près de la BIBLIONEF. C’est un super joli endroit. Donc, il y aura 14 chalets qui vont être montés, ça se tiendra le 13,14,15,20,21,22 et 26 décembre 2019, en soirée.

    Virton est une ville festive. Au niveau des chalets, ce ne sera pas tellement de l’artisanat, ce sont des associations et des indépendants qui ont des chalets et qui offrent des produits de bouche c’est-à-dire manger et boire. Et tous les soirs, il y aura en concert que ce soit rock ou folk pour animer. Et moi je tiens particulièrement aux groupes locaux, donc il y aura 6 concerts composés de groupes locaux. Il y a encore un gros gros projet, je ne vais pas tout lâcher maintenant parce qu’il n’est pas encore tout à fait établi, mais ce serait un partenariat avec la Commune et EQUALIA, c’est-à-dire la piscine. On voudrait organiser une soirée qui réunirait tous les commerces de Virton à la piscine. C’est-à-dire qu’on partirait par exemple sur toutes les boutiques, les coiffeuses, les esthéticiennes, il pourrait même y avoir les fleuristes, les garagistes à l’extérieur, tous les produits de bouche dans le hall d’entrée, donc on ferait appel à notre horeca Virtonais. Et pourquoi pas Raquel, également avec Recentrez-vous, amener le yoga aérien. Et on parlerait de Virton au niveau des commerces. On est même déjà en train de prévoir sur un planché sur la piscine.

    On a bien fait le tour, mais ce que j’aimerai dire aussi c’est que Virton reste une ville comme même où il y a des commerces, des restaurants, la pâtisserie, le magasin de lingerie, un nouveau magasin de prêt-à-porter féminin et également une brasserie. Et on peut remarquer que le chalet est en travaux aussi, le café Le Chalet qui est depuis des années sur Virton, on peut remarquer qu’il est en travaux et je pense que pour le printemps il y aura de nouveau une brasserie à cet endroit. Je ne connais pas grand chose mais donc le propriétaire va faire énormément de travaux et il compte rouvrir une brasserie. Donc on en aura deux et c’est très important, car quand on a un touriste ou n’importe qui qui arrive sur Virton, qui voit cette grande terrasse vide, ce café fermé et bien ça ça ne donne pas non plus une belle image. Et quand on voit la place qui est en travaux, également ce n’est pas une belle image, mais on sait que les travaux auront lieu certainement l’année prochaine. Et au niveau du comité des commerçants pour les fêtes de fin d’année, il va poser des sapins à l’entrée de la grande place, les garnir et rend comme même un beau coup d’oeil à cette place de Virton. Et quand le résultat est beau, on est content que ça a été fait. Je crois que ça a été intéressant comme ça. Notre petite conversation autour du micro.
    Au revoir !

    En savoir plus

  • Florianne parle de courbatures et respiration

    Dans cet épisode, Florianne et moi discutons les courbatures du yoga aérien (oui, celles-là, vous les connaissez déjà de mon histoire, je ne suis pas seule).

    Florianne nous explique ce que la pratique du yoga et du yoga aérien lui a apporté.

    Si vous voulez lire plus sur Florianne, c’est ici.

    Bonjour Raquel, merci de m’avoir invité à participer au podcast.
    J’ai découvert le yoga aérien à Florenville quand tu donnais encore des cours là-bas. C’était environ il y a 3 ans, je pense. Et je suis tombée sur ton site par hasard quand je recherchai une activité à faire, une activité nouvelle que je n’avais pas encore faite.
    C’était une activité qui n’était pas encore connu dans la région et puis qui a lié comme même le yoga qui m’intéressait beaucoup et le sport.
    Je pratiquai déjà le yoga depuis 2 ans et j’étais attirée par cette pratique, mais il me fallait quelque chose qui bougeait davantage et qui était plus sportif.

    J’ai décidé de faire la formation de prof et de donner des cours parce que j’aime bien cette pratique et je voulais partager cette passion avec d’autres personnes. J’aime bien donner des cours, essayer de pousser les personnes dans leur difficulté, dans de nouvel apprentissage.
    Avoir mon propre cours, c’est vraiment valorisant parce que les personnes, on les voit évoluer tout au long de l’année. Elles nous remercient à chaque cours et elles viennent avec de nouvelles idées, de nouveaux projets et c’est vraiment chouette de participer à leur projet.

    Mon cours est plutôt dynamique. J’ai un peu de mal avec ce qui est calme même si parfois ça fait du bien, mais j’aime bien pousser les gens dans leur difficulté et essayer d’aller le plus loin possible et de créer des nouvelles choses en permanence.

    Un petit peu de courbatures s’est un peu exagérée parce que c’est souvent beaucoup de courbatures.

    La première fois que j’ai fait un cours de yoga aérien, le lendemain ça allait, et le surlendemain je ne savais plus bouger. Je ne sentais plus mes bras, mes jambes ou du moins je les sentais vraiment beaucoup plus. J’ai découvert des muscles que je ne pensai pas exister. Et c’était vraiment très très compliqué. Mais les courbatures passent avec le temps, avec le temps je pense qu’on a des abdos, on attrape des abdos, on attrape des habitudes, c’est plus facile, mais on découvre toujours des muscles qu’on ne soupçonnait pas. Et il y a des moments où suivant la partie du corps qu’on a travaillé, que ce soit les bras, les abdos, les jambes, on a quand même mal le lendemain ou le surlendemain. Alors sur le moment, c’est une pratique où on transpire un peu, mais pas autant que si on faisait de la course à pied ou du cardio. Mais c’est relativement calme, mais c’est le lendemain ou le surlendemain que notre corps se réveille et qu’on découvre notre corps. Mes premières courbatures ont duré entre 48 et 52 heures. Le plus dure ça a été d’assister au cours du mercredi soir, le jeudi j’avais quelques douleurs, mais ça se passait plutôt bien et le vendredi je travaillais toute la journée donc en tant professeur comme vous avez pu le découvrir sur le site, ça a été une supplice toute la journée.

    Être sur la chaise ce n’était pas possible donc j’ai passé ma journée à marcher entre les tables des élèves et le pire ça été pour écrire au tableau, on ne se rend pas compte, mais il faut lever le bras. Et écrire au tableau ça a été une horreur la plus totale, je pense que je n’ai jamais fait autant d’oraux avec mes élèves que ce jour-là.

    Mais quand on effectue des cours réguliers, on a parfois des courbatures le lendemain et elles sont beaucoup plus légères et passent plus vite. Par exemple hier soir, on a fait 2 heures de cours assez intensif, on a fait beaucoup beaucoup d’abdos et ce matin je me suis réveillée et je n’avais aucune douleur. Je pense qu’avec l’habitude, avec la récurrence des cours, on attrape vite des habitudes, des abdos et notre corps s’y habitue vraiment facilement.

    Le yoga aérien m’a permis d’avoir une vision plus positive de la vie. Donc, quand je reviens du yoga aérien, je suis beaucoup plus apaisée, plus calme. Une des premières fois que j’ai pratiqué le yoga aérien, j’ai appelé ma maman le soir et elle m’a clairement demandé si j’avais pris de la drogue, si j’avais fumé quelque chose tellement j’étais zen et calme alors que d’habitude je suis speed même au téléphone. Donc, je ne dis pas que je suis devenue la personne la plus calme, mais ça m’a apaisé, ça m’a apporté beaucoup de choses, ça m’a apporté beaucoup de positivité dans la vie.

    Alors effectivement la respiration m’a beaucoup aidé parce qu’avant de pratiquer le yoga ou le yoga aérien, je me suis rendu compte que je respirais très mal, je respirais par la bouche et non par le nez et par le ventre. Et c’est très important de respirer par le nez et par le ventre, surtout que la respiration aide beaucoup à s’apaiser quand il y a une situation de stress ou une situation imprévue. Respiration fortement par le nez et expirez souvent pendant 5 secondes permet de vraiment se calmer et de voir les choses autrement. Donc la respiration est vraiment très très importante, et on essaie de l’inclure le plus possible durant les cours de yoga aérien.

    Effectivement, je reçois des personnes chez moi. Donc ce sont pour les moments des personnes que je connais ou d’ami d’ami qui viennent à la maison, je ne reçois pas encore des personnes qui pourraient prendre contact avec moi parce que ma pièce dans laquelle se trouve les hamacs de yoga aérien n’est pas encore finie. C’est au sous-sol donc ce n’est pas encore réellement aménagé; il fait encore froid et ce n’est pas vraiment adapté pour recevoir des gens. Mais des personnes sont déjà venues essayer à la maison pour voir si ce type de pratique pourrait leur convenir. Donc, ce sont des personnes qui n’avaient jamais essayé le yoga aérien avant, qui avaient juste vu des vidéos ou analysé le site. Et elles sont venues pour voir si ça leur plaisait, si suivant leur difficulté ou leur problème physique n’étaient pas un frein à la pratique. Et toutes les personnes qui ont essayé en sont satisfaites et projettent de pratiquer ou pratique déjà le yoga aérien depuis cet essai.

    Merci à toi de m’avoir invité, merci à toi de m’avoir fait confiance pour me laisser donner des cours au tout début pour te remplacer et puis maintenant au centre Recentrez-vous.

    Alors, n’hésitez pas à découvrir cette pratique qui est vraiment merveilleuse.

    En savoir plus

  • La santé des cheveux avec Clin d’Œil à Virton

    Kelly Goedert et Julie Demeester, coiffeuses et thérapeutes capillaires du salon de coiffure Clin d’Œil et la Clinique du Cheveu nous parlent de la santé des cheveux et de comment elles peuvent aider à résoudre des problèmes comme la chute des cheveux pendant et après une chimiothérapie.

    La perte de cheveux est un moment redouté lors d’une chimiothérapie. Nous sommes là pour vous écouter, vous conseiller et vous offrir la meilleure solution à vos besoins dans un espace spécialement adapté pour vous recevoir en privé. Nous vous accompagnons du début à la fin de votre traitement. Dans le cadre de notre action de suivi de nos prestations, nous vous proposons une séance gratuite de stimulothérapie.

    Clinique du Cheveu est un institut dédié aux soins capillaires, grâce au diagnostic portant sur l’état global du cuir chevelu, de la fibre capillaire et des bulbes. Nous vous proposons des soins d’origine biologique et naturelle adaptés à tous les cuirs chevelus et problèmes de cheveux. Nous avons aussi un espace pour les prothèses capillaires (perruques, compléments capillaires, foulards et turbans).

    À propos de nos partenariats

    Vous savez, quand vous recherchez du bien-être et que vous ne savez pas comment vous y prendre? Par où commencer?

    À Recentrez-vous, nous avons une approche très pragmatique du bien-être: être bien dans son corps et dans sa tête. C’est-à-dire, pas de stress, se sentir bien avec son corps et avoir une alimentation saine. Avoir de l’énergie, se muscler et s’étirer pour être toujours en bonne forme. À Recentrez-vous, nous pouvons vous aider à y arriver.

    C’est pour tout ça que nous avons créé des partenariats avec quelques commerces de Virton. Pour que vous puissiez bien manger chez La Fille du Boucher. Pour que vous puissiez aller à la piscine quand vous en avez envie. Pour que vous puissiez avoir les cheveux de vos rêves chez Alexandra N et à la Clinique du Cheveux. Et acheter les vêtements qui vous conviennent à la Maison Mademoiselle et aux Jardins de Virginie.

    Julie et Kelly du salon de coiffure Clin d’oeil, la clinique de cheveux à Virton.

    Bonjour Raquel !

    Il y a plusieurs maladies qui nécessitent de se raser les cheveux, il peut y avoir la pelade, une chute androgénétique, une chute héréditaire peut aussi provoquer une chute de cheveux complète. Donc nous, on peut le ralentir via des traitements. Pour une pelade, on peut régler un problème via aussi des traitements d’origine naturelle.

    Par exemple, concernant les pertes de cheveux de devant il existe des traitements, mais il faut se soigner à temps. Il faut commencer le traitement dès le début. Dans le cas contraire, il y a des solutions, mais par contre ce ne sera plus traité par des traitements naturels, car il n’y a plus de follicules, donc les cheveux ne peuvent plus repousser, mais trouver une solution avec des prothèses capillaires. Ils ne sont pas spécialement des perruques, c’est des compléments ou des perruques complètes s’il y a vraiment une pelade complète.

    Donc on prend sur rendez-vous, comme cela on est seule avec la personne dans une pièce privative. On va commencer par prendre les renseignements de la patiente, on va voir avec elle quel choix de perruque elle veut, si elle veut une perruque. Car il y a des personnes qui ne veulent pas du tout de perruque, qui veulent juste des turbans, des foulards. On va prendre la dimension du tour de tête pour que la perruque ne soit pas trop petite ou trop grande. On va regarder avec elle quelle colorie elle veut, si elle veut une perruque en cheveux naturelle ou synthétique donc on va lui donner des conseils aussi pour la perruque. Car pour une perruque aux cheveux naturelle il va falloir faire un brushing, vraiment traiter comme ses cheveux, qu’une perruque en cheveux synthétiques, il faut juste la laver, la reposer, elle sera en forme elle-même. Et aussi au niveau du prix, la synthétique est moins cher que les naturels, il faut savoir aussi qu’on est agréé pour avoir par rapport au mutuel un remboursement qui est existe pour toutes les personnes qui ont un cancer, à hauteur de 180 euros. Donc, nous on fait juste une facture du montant, la patiente rend ça avec le papier de son médecin à la mutuelle et aura droit à un remboursement de 180 euros. Il y a aussi des perruques qui existent au même prix donc ils seront totalement remboursés, car voilà on a pas toujours les finances pour.
    Donc, il n’y a pas spécialement de soin avant parce que les cheveux vont tomber donc c’est vraiment le suivi. La personne va se rendre en institut, on va regarder vraiment avec elle ce qu’elle veut. Mais on peut lui proposer aussi des soins pendant sa chimiothérapie, car il faut savoir que le cuir chevelu peut gratter donc il peut avoir des démangeaisons. Et nous on a une crème à base d’ylang-ylang qui apaise le cuir chevelu et un shampoing à base de céréales aussi avec un pH très neutre à ce niveau-là. Donc ce sont les deux seuls produits qu’on peut utiliser pendant la chimiothérapie.

    Après, on a un suivi et on va envoyer un petit courrier à notre patiente à la fin de sa thérapie, 6 semaines après sa dernière chimiothérapie. En fait, on lui offre un massage de stimulothérapie pour réactiver les cellules, pour faire circuler le sang, pour favoriser la repousse des cheveux. Donc ici, c’est à base d’huile essentielle, c’est un massage qui dure à peu près une demi-heure, toujours en cabine individuelle puisque les cheveux sont très très courts. Donc voilà, un massage, un petit shampoing, des petits conseils pour les futurs couleurs s’il le faut, donc on fait des colorations Bio aussi à l’Aloe vera qui n’agresse absolument pas le cuir chevelu. C’est vraiment un suivi global dès le départ jusqu’à la fin, à la repousse des cheveux donc c’est vraiment un suivi complet.

    On offre vraiment pour tous types de cheveux des produits Bio, c’est une gamme 100% naturelle donc sans paraben, sans sulfate, sans silicone. C’est proposer aussi pour les personnes qui n’ont pas de problème de cheveux spécifique, donc tout le monde peut les utiliser. Pour les cheveux tristounets qui se collent à la tête, il y a une solution, une cure de vitamines pendant 3 mois pour rebooster les cheveux, un shampoing différent des shampoings dans les grandes surfaces, il n’y a pas de silicone et tous les composants autres qui vont alourdir les cheveux. Au fur et à mesure qu’on va les utiliser, on va voir vraiment ses cheveux changer parce que ce n’est vraiment pas la même chose qu’un shampoing en grande surface, c’est vraiment un shampoing naturel. Donc vous n’allez pas avoir cet effet tout doux quand vous allez les laver. Et c’est plus rêches, car il n’y a pas tout ces silicones et ces parabens dans les shampoings, il respecte plus les cheveux et si on a les cheveux abîmés ou des choses comme ça, ce n’est pas avec des shampoings 2 en 1 qu’on va réparer ses cheveux, c’est avec un soin qu’on va appliquer en externe. Une crème qu’on va appliquer sur ses pointes. Après le lavage, les shampoings 2 en 1 ne fonctionnent pas, le shampoing c’est là pour laver.

    La plupart du temps, on utilise des décolorations sans ammoniaques comme même, mais c’est vrai que pour satisfaire toute notre clientèle, parce que toute notre clientèle n’est pas basée sur du naturel, on a encore des colorations chimiques en salon. Pour satisfaire le plus grand nombre de personnes, car il y a des clients qui n’ont pas de maladie et cela ne les dérange pas d’avoir une coloration avec ou sans ammoniaque. C’est une coloration Bio, c’est différent, donc voilà! Les colorations Bio ou naturelles ne couvrent pas les cheveux blancs à 100% , ça donne un petit reflet on va dire que ça couvre à 50%. C’est plus par transparence en fait.

    Il y a des personnes qui peuvent perdre leurs cheveux quotidiennement, bien souvent pour la plupart des femmes qu’on a, c’est souvent lié aux hormones, après 3 mois de l’accouchement, ou même un changement de méthode de contraception tout simplement ça influence sur les cheveux. On a vraiment des clientes qui sont très jeunes qui ont le même problème. Ou sinon il y a des chutes qui sont plus héréditaires, donc là on peut les soigner, on peut préserver les cheveux, mais ils tomberont comme même. Donc si un homme a une calvitie, on peut retarder la chute, mais elle est inévitable. On peut retarder de quelques années. On a beaucoup de clients qui sont en traitement depuis longtemps, et on retarde la chute, on retarde les cycles. On a aussi des patients masculin, qui viennent souvent pour des problèmes de chute de cheveux, les cheveux plus gras, les cuirs chevelus secs donc les pellicules, les pellicules grasses ou sèches, des pelades aussi. Il y a des personnes lors d’un stress ou choc émotionnel, qui vont avoir des fois des trous dans les cheveux donc voilà il y en a qui essaie des traitements, des choses comme ça. Cela ne fonctionne pas toujours. Nous on a de bon résultat, mais c’est aussi psychologique aussi, ça dépend de l’état de la personne en elle-même, ça dépend de l’alimentation bien sûr. Elle joue un rôle que ce soit pour la peau ou pour le corps ou pour les cheveux. Même au niveau de l’hydratation cela impacte beaucoup, les personnes qui ne boivent pas assez d’eau ça se ressent aussi. Donc c’est vraiment un tout, l’état général et l’alimentation font déjà une bonne partie.

    Merci à vous ! A une prochaine !

    En savoir plus